samedi, août 13, 2022
19.7 C
Nantes

«Macron est le seul à ne pas tortiller face à ses responsabilités»

ENTRETIEN – Le délégué général de LREM assume la stratégie de la majorité de «faire peser les contraintes sur ceux qui font le choix de ne pas se vacciner».

LE FIGARO. – Le chef de l’Etat a dit vouloir «emmerder» les non-vaccinés «jusqu’au bout». Faut-il y voir une déclaration de guerre?

STANISLAS GUERINI. – Non, le chef de l’État dit franchement ce qu’une immense majorité de Français ressentent. Allez demander aux soignants dans les services réanimation si ses propos ne rejoignent pas profondément ce qu’ils pensent, quand ils voient arriver une personne vaccinée pour vingt non vaccinées. Cette période nécessite de la cohérence et de la franchise. Emmanuel Macron est le seul à ne pas tortiller face à ses responsabilités. Nous avons assumé depuis le début notre stratégie: faire peser les contraintes sur ceux qui font le choix de ne pas se vacciner.

Les propos présidentiels ne risquent-ils pas de radicaliser les antivax?

N’inversons pas les responsabilités et ne perdons pas tout sens de la mesure dans le débat politique. La citoyenneté, c’est une question de droits et de devoirs. Être citoyen, c’est un choix. Je suis étonné de voir que beaucoup…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 76% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici