mercredi, août 10, 2022
25.3 C
Nantes

Contre «le virus du défaitisme», les vœux très politiques de Gabriel Attal

Le porte-parole du gouvernement a profité du compte-rendu du Conseil des ministres, ce mercredi, pour évoquer les échéances à venir en 2022.

Pour son premier compte-rendu du Conseil des ministres de l’année, Gabriel Attal n’a pas pu s’empêcher de glisser quelques vœux… très politiques. À moins de 100 jours de l’élection présidentielle, «ne vous laissez jamais dire que la France est en berne», a glissé dans son propos introductif celui qui porte la parole gouvernementale depuis dix-huit mois. «Ne vous laissez jamais dire que notre pays doit se rabougrir pour renouer avec lui-même. Ne vous laissez jamais contaminer par le virus du défaitisme, de la passivité et de la fatalité», a poursuivi le trentenaire, qui est devenu – à la faveur de la crise sanitaire – un des visages les plus identifiés de la macronie.

Dixième responsable politique préféré des Français selon le dernier baromètre de l’action politique Ipsos-Le Point , Gabriel Attal entend occuper une place prépondérante dans le futur dispositif de campagne du chef de l’État. Notamment grâce à ses formules qui font souvent mouche, quoique parfois trop peu spontanées.

«Le meilleur est à venir»

Pour sa…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 74% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici