mercredi, août 10, 2022
29.6 C
Nantes

«Quand Macron réconcilie la science et la religion»

CONTRE-POINT – La critique contre l’intégrisme religieux est fréquente dans la bouche d’un politique mais la critique contre un intégrisme laïque est plus originale.

Veille de Noël, avant-veille de présidentielle: les deux favoris actuels de la compétition de 2022, Emmanuel Macron et Valérie Pécresse, font à leur manière l’éloge de l’empreinte de la religion dans notre civilisation. À chacun son approche. Le chef de l’État se fait conceptuel pour réfléchir, dans L’Express , à l’articulation entre l’esprit scientifique et l’esprit religieux, tandis que la candidate de la droite a profité d’un déplacement en Arménie pour renvoyer l’Europe à ses racines chrétiennes. Éternel débat philosophique d’un côté, relancé par l’hebdomadaire à la faveur du succès colossal (plus de 70.000 exemplaires en deux mois) de Dieu, la science, les preuves, d’Olivier Bonnassies, le fondateur du site Aleteia, et Michel-Yves Bolloré. Débat culturel toujours actuel de l’autre, un an après la guerre dans le Haut-Karabakh qui a chassé les chrétiens de leurs villages et de leurs églises.

Les pensées d’Emmanuel Macron sont nourries par les controverses ayant émaillé la crise du Covid…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 73% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici