mercredi, août 10, 2022
29.6 C
Nantes

Éric Zemmour mise sur le «data populism» pour relayer ses propositions

L’équipe du candidat nationaliste a mis en ligne un site internet résumant ses constats et ses propositions à grand renfort de graphiques.

Qu’importe les conséquences d’une nouvelle vague Covid sur la présidentielle à venir. Au sein de l’équipe Zemmour, on assure s’être armé à toutes les éventualités. Fussent-elles la fin des réunions publiques et l’impossibilité de faire campagne «en vrai» sur le terrain, sous le joug de nouvelles restrictions sanitaires. «Dès le départ, nous nous sommes préparés à être toujours en situation de faire campagne librement. Que les journalistes se refusent à parler de nous, que les militants fassent défaut sur le terrain ou que la situation sanitaire ne nous permette pas de faire des meetings», assure Samuel Lafont, directeur numérique de la campagne d’Éric Zemmour.

Outre les émissions de télévision, de radio et les nombreux relais que compte le candidat nationaliste sur les réseaux sociaux, ses équipes ont étrenné, ce mercredi, un nouveau moyen de relayer ses idées. Et surtout, ses propositions en vue de 2022 : Le «data populism». L’expression n’existe pas en tant que telle, même Outre-Atlantique…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 67% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici