dimanche, août 7, 2022
26.6 C
Nantes

À Noël, le RN bûche sur les législatives

RÉCIT – À partir du 15 janvier, le parti va lancer des formations au niveau régional pour ses candidats .

Une élection en cache souvent une autre. Tout occupée à sa campagne présidentielle, Marine Le Pen voit son parti, le Rassemblement national, d’ores et déjà bûcher sur les élections législatives. Une échéance capitale en cas de défaite comme de victoire en avril 2022. D’autant que s’y joue, outre le nombre de députés, la dotation publique que recevra le parti chaque année et pour cinq ans.

Depuis le mois de septembre, Jordan Bardella, sacré dirigeant par intérim du mouvement, préside deux fois par mois la commission nationale d’investiture pour pourvoir en candidats les 577 circonscriptions que compte l’Assemblée nationale. Revient ensuite à chaque candidat de trouver son suppléant. En trois mois, le parti revendique avoir ainsi déjà investi 250 candidats sur toute la France. Le cap des 300 devrait être franchi lors de la prochaine commission d’investiture, le 10 janvier.

Une projection audacieuse

«Ces candidats préinvestis seront autant de référents pour la présidentielle dans leur circonscription, ambitionne l’eurodéputé…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 68% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici