lundi, août 15, 2022
18.8 C
Nantes

face à Valérie Pécresse, Édouard Philippe au centre du jeu

ANALYSE – L’ex-premier ministre est vu par ses soutiens comme une arme pour capter l’électorat de centre droit lorgné par la candidate LR.

Un duel peut en cacher un autre. Derrière le face-à-face entre Emmanuel Macron et Valérie Pécresse, une bataille a commencé: elle oppose Édouard Philippe et la candidate des Républicains (LR) à l’élection présidentielle. Tous deux convoitant un électorat de droite modéré, soucieux de rétablir «l’ordre dans la rue et dans les comptes» – une expression que l’un et l’autre reprennent.

L’ancien premier ministre n’avait pas vu venir la désignation de la présidente de la région Île-de-France. Une «mauvaise nouvelle» pour lui, de l’aveu même de certains amis, conscients que le profil de Valérie Pécresse contrarie ses ambitions de s’imposer comme le leader du centre droit. Mais le chef d’Horizons, son nouveau parti créé en octobre, a décidé de transformer une infortune en opportunité.

Maître de son calendrier

Et si la désignation de Valérie Pécresse l’imposait comme le meilleur allié du chef de l’État, dans le but de fidéliser, voire de conquérir des électeurs de droite modérée? Tel est l’espoir des «philippistes».

«Plus…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 67% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici