dimanche, août 7, 2022
28.9 C
Nantes

Les sept familles du champagne (3/7) : les défricheurs

Élevé avec les crampons du Stade de Reims aux pieds, Frédéric Savart a délaissé la balle pour la bulle, en n’accordant à celle-ci qu’un rôle de transmission, car chacun de ses champagnes doit être un vin et chaque vin un champagne. Empêcheur de boire en rond, il a fait de ses 4,12 hectares de la petite Montagne de Reims un véritable laboratoire d’où il sort des quilles de forte personnalité, prenant appui sur 3,5 hectares de pinot noir. Des crus capables de délivrer des émotions, du brut nature, issu de vieilles vignes d’argilo-calcaire d’Écueil, à l’Expression, un rosé nature parfait dans l’équilibre vinosité-fraîcheur, en passant par la plénitude du Mont Benoît et la sensualité du Mont des Chrétiens. Une symphonie…  

La musique comme remède

Le Te Deum est réservé à Michel Loriot, vigneron de Festigny (Marne), qui combat l’esca, la terrible maladie du bois, en s’appuyant sur la musique : la génodique donne le tempo et les sons diffusés sur les parcellaires semblent réduire de plus de la moitié le taux de mortalité. Lors de l’élevage en cave, les levures subissent l’influence de Mozart, Brahms ou Bach. Ainsi, la cuvée Monodie, 100 % de pinot meunier, déroule en bouche des arabesques crémeuses irrésistibles.  

De concert avec la nature, dès 1971, Georges Laval explore, lui, sur Cumières, la biodynamie. Son fils Vincent assure la suite en délivrant des cuvées de haut vol, avec intensité? de matière et envolée crayeuse.  

Offre limitée. 2 mois pour 1€ sans engagement

Les coups de coeur de L’Express

Frédéric Savart L’Ouverture 

Un blanc de noirs à la partition bien rythmée dans son profil, caressant et juteux. Allonge à la fois cerisée et parfaitement rebondie. Bel exercice de style et quel rapport qualité-prix ! 26,40 € 

Michel Loriot Monodie 

Un 100 % meunier issu de vignes de plus de 70 ans donne ce chant effervescent très mélodieux, grâce à une vendange parfaitement mûre qui apporte une densité de matière doublée d’un crémeux bien couturé. 57€ 

Georges Laval Les Chênes Brut Nature 2016 

Une cuvée avec de l’épaisseur dotée d’une allonge très savoureuse sur les fruits jaunes et la craie. La finale pleine de rebond procure une belle envolée finale. 151 € 

Opinions

Tribune

Par Carlo Ratti*

Chronique

Par Antoine Buéno*

Chronique

Jean-Laurent Cassely

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici