mercredi, août 10, 2022
29.6 C
Nantes

Les sept familles du champagne (1/7) : les icônes, de pères en fils

Père effervescent de la nouvelle vague vigneronne, Anselme Selosse a produit sur Avize des cuvées d’auteur, à la fois sensorielles et artistiques, avec du corps, mais également une âme. Ses valeurs habitent aujourd’hui son fils Guillaume sur ce que la nature donne chaque année, à partir du geste le plus approprié : la cuvée Version Originale rebondit sur des amers iodés somptueux. Le Bout du clos déploie la texture généreuse d’Ambonnay ponctuée d’une finale saline et terrienne très excitante.  

Le voisin Pascal Agrapart, rejoint par son fils Ambroise, n’est pas en reste avec une gamme de la Côte des Blancs remarquable : la crème du crémeux sur Avizoise 2013, la profondeur ciselée de la craie du Minéral 2010, ou encore l’énergie tellurique de Vénus 2007 restituent à chaque fois la fulgurance de leur sol d’origine.  

Toutes aussi spectaculaires sont les cuvées de Francis Égly, démiurge du pinot noir. Elles pulvérisent les repères existants sur Bouzy, Verzy, Verzenay et, surtout, Ambonnay. Ce vigneron de pensée appliquée produit un Blanc de Noirs Vieilles Vignes stratosphérique. Ses enfants, Clémence et Charles, revenus sur le domaine sabrent alors la nouvelle cuvée de Bisseuil au souffle « chardonnaysque » lumineux.  

Offre limitée. 2 mois pour 1€ sans engagement

Les coups de coeur de L’Express

Domaine Selosse Version originale 

Texture noble, mêlant soyeux et tension avec une envolée finale à la fois onctueuse et saline. On succombe devant tant d’éclat, d’autant que de superbes amers crayeux apportent une touche de magie spirituelle et une vraie dimension artistique. 297 € 

Domaine Agrapart Les 7 Crus 

La bouche à la gaieté espiègle, reste incisive et crémeuse. Des saveurs fumées plus accortes rendent la minéralité finale vibrante avec un zeste acidulé de cédrat, magnifié par la touche saline finale, celle du trait juste. Rapport qualité-prix exceptionnel. 35 € 

Egly-Ouriet Les Prémices 

Assemblage à part égale de pinot noir, de meunier et de chardonnay, cette cuvée remet l’Egly au centre du village de Trigny, avec une bouche à l’équilibre parfait entre la vinosité lumineuse et l’effervescence. Quelques fruits confits se frottent au relief tranchant qui devient radieux en s’intensifiant dans le verre. Rapport qualité-prix superbe. 34 € 

Opinions

Tribune

Par Carlo Ratti*

Chronique

Par Antoine Buéno*

Chronique

Jean-Laurent Cassely

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici