vendredi, août 12, 2022
24 C
Nantes

«Nous ne nous dirigeons pas vers un confinement», estime Olivier Véran

Dans une interview au Parisien, le ministre de la Santé décrit la situation sanitaire dans le pays. S’il constate «un début de ralentissement», Olivier Véran recommande malgré tout de «restreindre ses contacts» avant Noël.

Le ministre de la Santé estime dimanche 12 décembre dans les colonnes du Parisien que la France est en train de parvenir au pic de la 5e vague, c’est-à-dire que le nombre de cas positifs détectés est toujours un peu plus important chaque jour, mais que cette hausse ralentit nettement (elle n’était plus que de 5 % entre samedi 4 et samedi 11 décembre). Il souligne néanmoins l’intensité de cette vague : «La vague épidémique est violente, nous avons dépassé en début de semaine les 70.000 diagnostics en vingt-quatre heures, du jamais-vu depuis le début de la pandémie dans notre pays» souligne-t-il.

Interrogé sur d’éventuelles nouvelles mesures sanitaires, Olivier Véran a la prudence de ne rien exclure, mais soutient néanmoins que «nous ne nous dirigeons pas vers un confinement». Il écarte également l’idée de restreindre la circulation des Français à travers le pays : «Il n’y a pas de restrictions de circulation. Cette 5e vague est nationale. Il n’y a donc pas de risque d’exporter le Covid dans une zone où il n’est pas présent» déclare-t-il. Il formule en revanche quelques recommandations à l’approche des fêtes : «Je recommande de restreindre ses contacts dix jours avant le jour J, de faire un autotest en cas de doute, de bien respecter les gestes barrière, d’ouvrir régulièrement une fenêtre du salon.»

« On a ouvert 200 centres supplémentaires, bientôt ce sera 300. »

Olivier Véran

Olivier Véran continue d’encourager les Français à recevoir une dosse de vaccin de rappel, et indique que l’objectif de 20 millions de Français vaccinés avec trois doses lui paraît atteignable d’ici Noël. Il annonce renforcer en ce sens les efforts pour vacciner les Français : «On a ouvert 200 centres supplémentaires, bientôt ce sera 300. J’ai aussi autorisé les pharmaciens à rester ouverts le dimanche en décembre et en janvier, et je les encourage à élargir leurs horaires les soirs de semaine.»

Le ministre est resté prudent également au sujet des connaissances scientifiques sur le variant Omicron, mais a précisé toutefois que «les premières données tendent à montrer qu’Omicron est beaucoup plus contagieux que Delta. Il provoquerait davantage de réinfections, moins de formes graves, mais l’échantillon de patients est trop faible pour en tirer des conclusions solides.»

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici