dimanche, août 7, 2022
28.9 C
Nantes

les discussions du «jour d’après», défi pour l’exécutif et enjeu pour 2022

Indépendance ou pas, le 13 décembre, quelque soit le résultat du référendum, s’ouvrira un nouveau chapitre de la relation entre la métropole et l’île, notamment au niveau institutionnel.

UN ULTIME référendum sur l’indépendance, et ensuite? Quel que soit le résultat en Nouvelle-Calédonie, dimanche, la fin de ce processus long de trente ans ouvrira la voie aux discussions du «jour d’après». Emmanuel Macron l’a rappelé jeudi, lors de sa conférence de presse à l’Élysée: «Le jour d’après, quel que soit le choix, il y aura une vie ensemble» avec la France.

Cette période de transition attendue jusqu’à juin 2023 est un nouveau défi pour le chef de l’État, après les trois référendums organisés sous son quinquennat. Mais la tâche impliquera aussi le président élu en avril 2022. Avec une priorité pour cet archipel de 280.000 habitants: sortir de la paralysie politique, sociale et économique.

«Le jour le plus important, ce n’est pas celui du référendum, c’est le lendemain», prédisait après quatre années de quasi-guerre civile, l’indépendantiste kanak Jean-Marie Tjibaou, signataire des accords de Matignon-Oudinot en 1988, aujourd’hui décédé.

La Constitution impose ce dialogue post-référendum…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 74% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici