vendredi, août 12, 2022
24 C
Nantes

Jérôme Chartier, engagé volontaire

PORTRAIT – Ce proche de François Fillon organise depuis 2003 les Entretiens de Royaumont. Un cercle de réflexion qui entend favoriser la confrontation des idées. Pour renouveler la pensée.

Trente ans. Trente ans pile-poil, de 1989 à 2019, à avoir fait de la politique. À fond. En testant tous les mandats de la République, ou presque. Assistant parlementaire, maire (de Domont), député, conseiller spécial d’un candidat à la présidentielle, François Fillon, vice-président du conseil régional d’Île-de-France. Et puis, paf! En décembre 2019, la décision de tout arrêter. Sans états d’âme apparents. «Rassasié de cette forme d’engagement pour mon pays», dit-il, alors que nous le rencontrons, devant le feu de cheminée d’un hôtel chic proche de l’Élysée, afin d’évoquer la 18e édition des Entretiens de Royaumont, qu’il a fondés en 2003.

Rassasié, pas dégoûté? Celui qui est aujourd’hui professeur à l’Essec et qui dirige «une boîte de consulting» précise: «Non, je ne peux pas avoir un idéal pour la société et rejeter la politique, je la respecterai toujours, mais je n’en referai pas. C’est une activité, un engagement que l’on ne peut pas faire sans beaucoup d’envie, de convictions, d’engagement,

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 81% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici