dimanche, août 7, 2022
26.6 C
Nantes

Stanislas Guerini, Horizons…. Les indiscrétions du Figaro Magazine

CHRONIQUE – Petites phrases et coulisses de la semaine politique, par Carl Meeus.

J’essaie de réveiller tout le monde

Stanislas Guerini

Le patron de la République en marche est plutôt d’un naturel optimiste teinté de prudence. C’est ce qui conduit Stanislas Guerini a se méfier des intentions de vote publiées en ce moment. Certes, elles sont favorables à Emmanuel Macron qui sort, selon les études, en tête au premier tour, largement devant ses concurrents. Mais ces intentions de vote sont très nettement inférieures aux chiffres des baromètres de confiance. Ce différentiel élevé inquiète le député de Paris, qui appelle ses troupes à la vigilance: «J’essaie de réveiller tout le monde. Il ne faut pas tomber dans un train de sénateur.» Pour lui, les marcheurs feraient une grave erreur en considérant que la menace Marine Le Pen est écartée au profit d’Éric Zemmour. «Ce serait une erreur d’arrêter de la combattre et de se focaliser sur lui.» D’autant qu’il pointe un autre danger: le retour des Républicains. «On aurait tort de penser que les LR ratent leurs séquences.»

La multiplication des débats télévisés, l’absence de combat fratricide,

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 74% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici