lundi, août 15, 2022
18.8 C
Nantes

l’exécutif sous pression, Lecornu dans le viseur

DÉCRYPTAGE – La Guadeloupe est confrontée depuis la mi-novembre à des émeutes nées de la contestation de l’obligation vaccinale des soignants. Cette crise, l’exécutif ne pensait pas qu’elle prendrait une telle ampleur.

Le ministre des Outre-mer, Sébastien Lecornu, est en première ligne de la crise en Guadeloupe. La semaine dernière, il écartait une dégradation de la situation. Elle est maintenant «très explosive, liée à un contexte très local, à des tensions qu’on connaît et qui sont historiques et aussi à certains intérêts qui cherchent un peu à utiliser ce contexte et l’anxiété», a observé lundi Emmanuel Macron, en réclamant le retour «du calme, le respect de chacun (…), la quiétude et l’ordre public».

Le premier ministre, Jean Castex, a tenu en fin de journée une réunion en visioconférence avec les élus de l’archipel caribéen, aux côtés de ses ministres Olivier Véran (Santé), Gérald Darmanin (Intérieur) et Sébastien Lecornu. Lesquels avaient déjà annoncé samedi l’envoi du Raid et du GIGN pour faire respecter le couvre-feu en vigueur. «Nous devons avant tout répondre à ces troubles à l’ordre public», indique le ministère de l’Outre-mer qui se veut rassurant. «Le début de journée lundi a été nettement

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 74% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici