mercredi, août 10, 2022
29.6 C
Nantes

Les ministres tenus à distance de la présidentielle 2022

Face à ses rivaux, le chef de l’État est en première ligne. Ses ministres sont priés de ne pas interférer.

Confidence d’une secrétaire d’État qui «adore faire campagne» : à cinq mois de l’élection présidentielle, son agenda la tient encore à distance de cette échéance tant attendue. «Ma semaine est supertechnique. Je participe à plein de commissions. Personne ne le sait, ça ne fait pas une ligne dans les journaux. Mais c’est nécessaire.» Plus que jamais, les ministres sont invités à ne pas sortir de leur couloir. À réformer «jusqu’au dernier quart d’heure», pour reprendre l’expression en vogue au sommet de l’État. Pas question de se lancer à corps perdu dans le débat présidentiel. Ni de phosphorer à voix haute dans les médias. Ou de se faire remarquer pour exister.

À l’exception de Bruno Le Maire – qui vient de publier un livre pour préparer 2022 – et du porte-parole du gouvernement Gabriel Attal, ils sont peu nombreux à se permettre de riposter à l’opposition. «Il faut être plutôt discret. Faire le service après-vente dans la presse quotidienne régionale, mais être effacé à Paris dans les médias

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 78% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici