vendredi, août 12, 2022
24 C
Nantes

Macron poursuit l’écriture de son roman national

Le chef de l’État prononce un discours sous l’Arc de triomphe et célèbre le dernier compagnon de la Libération.

Les deux plans se superposent. Et dans un lent mouvement de fondu enchaîné, Emmanuel Macron poursuit sa mue. Après avoir esquissé mardi sa tenue de candidat lors de sa neuvième allocution officielle sur la crise sanitaire, le voilà qui rendosse son costume de président jeudi pour les cérémonies du 11 Novembre. Bilan et programme d’un côté, hauteur de vue et profondeur historique de l’autre. Le contexte s’y prête.

Après le décès du dernier compagnon de la Libération, Hubert Germain, le 12 octobre dernier, Emmanuel Macron se retrouve dans les pas du général de Gaulle. C’est lui qui, en 1945, avait choisi cette date de l’armistice de 1918 pour transférer au Mont-Valérien les dépouilles de quinze «morts pour la France» au cours de la Seconde Guerre mondiale. Une façon de relier les morts des deux guerres et d’honorer la «mémoire combattante». Comme le général de Gaulle à l’époque, Emmanuel Macron prononcera un discours sous l’Arc de triomphe pour une journée de commémoration conçue et organisée

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 73% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici