samedi, août 13, 2022
19.7 C
Nantes

Retour sur l’Assemblée Générale Fédérale du 30 septembre 2021

L’Assemblée générale de la FFTT s’est tenue ce samedi 30 septembre 2021 au CNOSF. Plusieurs points étaient à l’ordre du jour et ont été débattus par les 112 délégués des ligues et des comités présents sur place, pour la première fois du mandat, compte tenu de la crise sanitaire.

Le président de la FFTT, Gilles Erb a fait le point sur ses premiers mois passés à la tête de la fédération et a rappelé les avancées et la mise en œuvre du programme pour les trois prochaines années. Ce fut également pour lui l’occasion de remercier les partenaires fédéraux, d’autant que Geoffroy Purkart (VICTAS) et Stéphane BITZ (Gerflor) avaient fait le déplacement pour se présenter aux délégués et dire ainsi tout le plaisir qu’ils ont de soutenir le tennis de table.

Le DTN, Jean-Nicolas Barelier, est quant à lui revenu sur les performances des pongistes français lors des Jeux Olympiques de Tokyo ainsi que sur la perspective des Jeux de Paris avec la constitution de la cellule Paris 2024 au sein de la Fédération.

L’assemblée générale accueillait deux invités de marque. Jean-Philippe Gatien, directeur exécutif Sports du COJO, a fait l’honneur de présenter les JOP 2024 à l’assemblée. Brigitte Henriques, présidente du CNOSF, a présenté les grandes orientations de son mandat.

La secrétaire générale, Françoise Lapicque, a fait le point statistique sur l’impact du Covid sur les licences et montré que les efforts des opérations de l’Eté ping avaient permis d’inscrire la licenciation dans une bonne dynamique ; à date, il ne manque actuellement que 4% de la fin de saison précédente. 

Le trésorier de la FFTT, Adrien Dodu a ensuite présenté le budget prévisionnel, équilibré à hauteur de 6,364 M€. Il a été soumis au vote et validé par une très large majorité (74%), ainsi que deux emprunts pour financer les différents projets fédéraux (trésorerie et SPID V2).

L’assemblée générale a délibéré et voté sur le principe, les modalités et le montant de la rémunération du président. Ce vote était soumis à une majorité qualifiée des deux tiers et a été rejeté malgré 64,93% de votes favorables.

Une interview de Gilles Erb sera diffusée prochainement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici