mercredi, août 10, 2022
25.3 C
Nantes

la droite fait le pari de la reconquête

ANALYSE – Les Républicains ont amorcé la mécanique hebdomadaire des commissions nationales d’investitures avec l’espoir de pouvoir récolter les fruits de son ancrage territorial confirmé dans les scrutins locaux.

«Soit on ne passe pas le second tour de la présidentielle et les choses seront très difficiles, soit on gagne l’élection et ce sera un raz-de-marée de 450 députés à l’Assemblée». La projection sort de la bouche d’un parlementaire souriant. Membre des Républicains, l’élu regarde l’horizon avec optimisme parce qu’il veut croire que les planètes sont en train de s’aligner pour la droite. Les sondages ne sont pas encore à la hauteur de ses espérances, son groupe à l’Assemblée compte 104 élus mais le député estime que le calendrier comme le terrain seront propices à une reconquête de tous les territoires perdus après l’élection d’Emmanuel Macron.

Sous Nicolas Sarkozy, la droite comptait 350 députés et sous François Hollande 200, mais cette confiance affichée chez LR aujourd’hui se fonde sur plusieurs éléments. On estime que l’ancrage territorial du parti, confirmé par toutes les élections intermédiaires du quinquennat, est une base solide. On croit aussi que la qualité des candidats fera la différence

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 75% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici