lundi, août 15, 2022
18.8 C
Nantes

à Lille, Hidalgo veut enfin décoller

RÉCIT – De nombreux socialistes comptent sur ce premier grand meeting alors que l’inquiétude monte en interne.

«La fusée Hidalgo va arriver sur son pas de tir!», promettait en juillet dernier Patrick Kanner, le président du groupe PS au Sénat. Trois mois ont passé, et la fusée est toujours clouée au sol, bloquée entre 4 et 6 % des intentions de vote. Un maigre score, encore plus faible que celui de ses deux principaux concurrents à gauche, l’écologiste Yannick Jadot (entre 7 et 9 %) et l’Insoumis Jean-Luc Mélenchon (entre 7 et 10 %). Et pour l’instant inférieur à celui de Benoît Hamon en 2017 (6,36 %)… «Les Français sont encore loin de la présidentielle. Ils sont sur le pouvoir d’achat, la recrudescence du Covid…», relativise aujourd’hui Patrick Kanner.

Comme beaucoup de ses collègues, le sénateur assistera samedi à Lille au premier grand meeting d’Anne Hidalgo. Un grand raout socialiste – plus de mille personnes sont attendues – pour essayer de lancer pour de bon la campagne. L’occasion aussi de se serrer les coudes alors que l’inquiétude monte en interne. Lors d’une réunion avec les députés PS

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 80% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici