mercredi, août 10, 2022
22.5 C
Nantes

«L’AMF ne doit pas être un supplétif de l’exécutif»

INTERVIEW – Le maire LR de Cannes espère succéder à François Baroin à la tête de l’AMF.

LE FIGARO. – Le président sortant de l’AMF s’est déclaré en faveur de votre liste intitulée «Union soutenue par François Baroin». Ce soutien est-il une garantie de victoire pour le 17 novembre?

David LISNARD. – Trois mois avant le scrutin, François Baroin a annoncé, en responsabilité, qu’il ne se représenterait pas et qu’il estimait que j’avais la capacité de lui succéder. Je suis très fier et très honoré de ce soutien, comme de celui de Jacques Pélissard, son prédécesseur à la tête de l’AMF, dont j’avais été directeur de cabinet. Mais ces encouragements ne sont pas une intronisation, ils n’empêchent pas la concurrence. Cette élection est une vraie compétition. Il appartiendra aux maires de décider.

Comment se déroule votre campagne?

Déplacements, appels téléphoniques, visioconférences, mobilisation des parlementaires… La double difficulté est que cette campagne est courte et couvre l’ensemble du territoire français, de la métropole à l’outre-mer. Malheureusement, on ne peut pas échanger avec

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 80% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici