lundi, août 15, 2022
18.8 C
Nantes

La majorité éprouvée par le vote sur le passe sanitaire

RÉCIT – Confrontés à un manque de mobilisation et à de vives oppositions, les élus LREM ont frôlé le couac sur le projet de loi de vigilance sanitaire, adopté de justesse.

Qu’était ce frisson qui a parcouru les députés de la majorité mercredi soir, quand l’article sur le passe sanitaire a été mis aux voix? Dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale, les parlementaires se sont ébroués à l’apparition des résultats de ce vote clé, vers 22 heures : 74 voix pour, 73 contre. Le chef de file des députés Marcheurs, Christophe Castaner, a dû lancer des appels à la mobilisation sur les téléphones pour obtenir des renforts.

Mais, dans la nuit, nouvelle frayeur: seulement dix voix ont séparé les 135 soutiens des 125 opposants au projet de loi de vigilance sanitaire. Les élus de La République en marche (LREM) ont frôlé l’incident parlementaire sur ce texte, qui accorde au gouvernement la possibilité de recourir à des dispositifs exceptionnels – état d’urgence sanitaire, passe sanitaire – jusqu’au 31 juillet 2022, s’il le souhaite. «On s’est fait peur, il n’y a pas eu la conscience collective de la nécessité de se mobiliser sur ce texte essentiel», explique le député

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 77% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà abonné ?
Connectez-vous

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici